accueilcvliens
contact

jean.baptiste.nee@gmail.com

en/fr

La Fabrique des films

  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, exposition(crédit: Christian Merlhiot)
  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, exposition(crédit: Christian Merlhiot)
  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, exposition(crédit: Christian Merlhiot)
  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, exposition(crédit: Christian Merlhiot)
  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, expositionVue 3D : assises disséminées dans la pièce
  • Jean-Baptiste Née, La Fabrique des films, expositionVue 3D : assises regroupées
+ plus d'informations moins d'informations

Les tables étant le seul élément scénographique de l'exposition, et celui-ci étant répété 17 fois, il m'a paru essentiel dès le début de leur donner une forme qui ne soit pas lassante pour le regard, qui change même au gré de la déambulation. Les tables sont pourtant toutes identiques, mais on peut les voir sous différentes formes selon l'endroit où l'on se trouve : d'un côté les pieds paraissent "sortants" — plus larges en bas qu'en haut (voir photos 1 et 2) —  alors que de l'autre ils paraissent "rentrants" — plus larges en haut qu'en bas (voir photo 3). L'objet est donc rendu dynamique par la déambulation du spectateur lui-même. En outre, le jeu d'obliques du piètement empêche le spectateur de saisir la forme au premier coup d'oeil, car celle-ci ne se laisse pas comprendre facilement, ce qui évite qu'on l'associe avec une table ou un bureau domestiques.

Les assises (images 5 et 6) ont été conçues en relation directe avec les tables, avec les mêmes angles, pour pouvoir se ranger contre le piètement. De plus, leur juxtaposition permet de créer une surface d'assise plus importante dont le dessin est modulable. Ces assises n'ont pu être réalisées faute de budget.